h1

Mordicus

20 juin 2009

aventuresUn habitant d’Augsbourg a été interné à l’asile d’aliénés d’Augsbourg uniquement, parce que, toute sa vie, il avait soutenu à tout bout de champ que les derniers mots de Goethe avaient été : “Suffit comme ça !”[1] et pas “Plus de lumière !”[2], ce qui, à la longue, avait fini par taper sur les nerfs à tous ceux qui étaient en contact avec lui, au point qu’ils s’étaient ligués pour obtenir l’internement de cet Augsbourgeois si déplorablement obsédé par sa thèse. Six médecins avaient refusé de faire interner le malheureux, le septième avait prescrit sur le champ un internement d’office. Ainsi que je viens de l’apprendre par la Frankfurter Allgemeine Zeitung, ce médecin vient, pour cela, de se voir décerner la médaille Goethe de la Ville de Francfort .

Thomas Bernard, L’imitateur .


[1] “Mehr nicht!”

[2] “Mehr Licht!”

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :